Home » Actualités » Concerto s’envole pour le Chili

Concerto s’envole pour le Chili

Concerto, un spectromètre à la pointe de l’innovation, conçu par un consortium de laboratoires français appartenant au LabEx FOCUS (Institut Néel, LPSC, IPAG/OSUG, IRAM, LAM) et piloté par le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille dans le cadre de l’ERC CONCERTO et de financements A*MIDEX, est en cours d’installation au Chili.

Retrouvez l’article sur Concerto dans le journal Le Monde du mercredi 28 avril 2021
« Concerto », innovation majeure pour sonder les premières lumières de l’Univers

par Anaïs Mariotti.

Débutée le 6 avril dernier, à plus de 5000 mètres d’altitude sur le télescope Apex, l’installation de Concerto avance à grands pas grâce à l’implication sans faille de toute l’équipe Concerto tant sur place au Chili qu’en support en France : l’instrument a été entièrement installé, câblé et refroidit dans la cabine instrumentale. Les 12 voies de lecture permettant l’accès aux 4300 pixels sont toutes connectées et des premiers essais d’observation "astronomique" ont pu avoir lieu (Lune et planètes du système Solaire). Fait marquant fort utile en cette période, l’instrument est entièrement contrôlable à distance ce qui va nettement faciliter le commissionning à venir.

Unique en son genre, Concerto doit permettre aux scientifiques de mieux comprendre une des périodes cruciales de la formation de l’Univers : la période dite de ré-ionisation. Pour ce faire, il va observer entre 600 et 1.2 milliards d’années après le Big Bang, c’est-à-dire pendant et après la période de ré-ionisation. Nous savons que le gaz intergalactique n’est plus neutre depuis des milliards d’années, ce qui veut dire qu’il a été ionisé partiellement par du rayonnement ultraviolet. Mais quels sont les objets responsables de cette ré-ionisation ?

L’instrument installé dans la Cabine du télescope APEX

Le cœur de l’instrument, le détecteur matriciel fait appel à la technologie KIDs développée dans le cadre du LabEx FOCUS depuis plusieurs années au sein du Groupement d’Intérêt Scientifique KIDs.

Pour comprendre ce qu’est la technologie KIDs :